Un Secret

Philippe Grimbert

Editions Grasset & Fasquelle, 2004

Ce livre commence comme un murmure. Un bruit sourdre et presque pas entendu. Nous voyons un petit garçon craintif et impuissant. Il veut à ses parents ; à leur beauté et à leur puissance. Nous nous sentions une pitié pour l’histoire d’un individu faible et peut-être pour ce qu’a l’air d’une histoire même faible. Nous faisons erreur. Un Secret est loin d’être une histoire de la faiblesse. A partir du troisième chapitre nous nous sommes plongés vers une autre histoire qui est à la vois beaucoup plus puissante mais à la fois absolument liée à la première. L’un ne pourrait exister sans l’autre. Le passée n’est rien sans son advenir mais c’est toujours ce même passée qui fait l’écrasable lourdeur du présent. Un secret est l’histoire de deux frères où la vie devenu trop court de l’un sera portée pendant toute la longueur de l’autre. Si ce n’est pas un livre pour les enfants, il y au moins une ligne qui peut saisir toute la tristesse d’une vie qui n’a pas été donnée la chance de sortir de l’enfance :

Couché sur celui de Simon le petit chien au manteau de tricot veillait sur les affaires de son maître.

Pourrions nous tous veiller pour que ce n’arrive jamais de plus.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s